top of page

Le rôle crucial des communautés face aux défis du développement durable

Dernière mise à jour : 21 juil. 2023

Une communauté est un groupe d'individus qui partagent des caractéristiques communes, qui peuvent être des intérêts, des valeurs, des expériences, des origines géographiques ou culturelles, etc. Ces personnes sont liées entre elles par des interactions directes ou indirectes et ont un sentiment d'appartenance à ce groupe. Admettons-le, nous évoluons au sein de sociétés qui ont perdu le sens de la communauté. Et pourtant, la notion de communauté est au coeur du développement durable.


Le pouvoir des communautés face aux défis du développement durable

C'est quoi une communauté ?


Une communauté se définit comme "un groupe social dont les membres vivent ensemble, ou ont des biens, des intérêts communs". Nous avons un bien et intérêt commun en tant qu'être humain, et ce peu importe notre sexe, notre origine, notre statut social ou notre système de croyances.


Ce bien commun, c'est notre planète, notre lieu de vie, notre maison à tous.

Si les conditions de notre planète ne permettent plus la vie humaine dans les prochains décennies, quel est notre futur ici en tant qu'humanité ? Je vous laisse réfléchir à la question.


Autre point important : la communauté ne nie pas les individualités. Elle permet au contraire à chacun de trouver sa juste place grâce à l'entraide collective. L'important est alors de trouver sa communauté (on en parle juste en dessous). Il s'agit de trouver l'équilibre entre faire pour le commun et faire pour soi.


Regardons ensemble les pouvoirs magiques de la communauté et pourquoi celle-ci est essentielle au regard des enjeux sociaux et environnementaux qui nous concernent toutes et tous.



Le rejet de la communauté dans notre inconscient collectif


Force est de constater que dans nos sociétés occidentales, la notion de communauté a été connotée négativement. Cela a un impact fort puisque dans notre inconscient collectif, être en communauté c'est mal. Pour citer quelques exemples : "j'ai grandi dans une communauté religieuse", "j'ai passé mon enfance dans une secte", "8 ans sous l'emprise mentale d'une communauté"... Voici les titres des premières vidéos qui remontent sur Youtube lorsque l'on tape "communauté". Et les autres médias s'en donnent également à coeur joie : encore une fois, la peur fait vendre et le concept de communauté n'est pas épargné.


Le souci, c'est qu'en détruisant l'aspect communautaire de nos existences, on isole les êtres humains. Et rappelons-nous que nous sommes par essence des animaux sociaux : nous avons besoin les uns des autres, c'est comme cela que nous évoluons depuis la nuit des temps. Internet, l'IA, les médias sociaux sont des outils qui peuvent nous aider au quotidien mais ils ne sont en aucun cas capables de remplacer le contact humain.


L'isolation des êtres humains est un vrai mal pour nos sociétés modernes : surconsommation, obésité, dépression, maladies chroniques, malbouffe.

Vous me direz, il y en a beaucoup à qui ça va bien d'avoir des humains malades et dépressifs, ça rapporte pas mal à ce qu'il paraît. Mais ce n'est pas le sujet de cet article et je n'ai pas envie de verser dans ce type de discours, recentrons-nous sur la dimension communautaire de notre existence.


Un travail de fond à réaliser est donc de redorer le concept de communauté de ses lettres de noblesse : lui redonner du sens et la remettre sur le devant de la scène. En fait, il s'agit ici de marketer la communauté (encore une fois une communauté ouverte sur le monde) pour la rendre désirable et aider les humains à sortir de leur isolement. Certaines et certains le font déjà très bien comme Grégoire Dossier, Sheleana Aiyana, Charles Vogl ou Make Sense.


Les pouvoirs magiques de la communauté


Lorsqu’on fait partie d’une communauté, les défis sont plus faciles à relever, les épreuves sont plus faciles à surmonter et les succès sont plus faciles à célébrer. Le travail d’équipe est la clé. Nous avons tous besoin les uns des autres pour nous soutenir, nous motiver et nous inspirer pour être plus créatifs et plus alignés avec notre nature profonde. D'autant plus que les objectifs du développement durable sont interconnectés.


Vous êtes-vous déjà demandé ce qui vous enthousiasme sincèrement ? Ce qui fait pétiller votre regard et battre votre coeur plus vite ?

L’appartenance à une communauté rend également la prise de risque envisageable et permet de dédramatiser l’échec : on n’est pas seul à échouer ; on n’est pas seul non plus au moment où l’on échoue ; si lui le fait, pourquoi pas moi ?


Le besoin d’appartenance à une communauté, développé par Maslow, n’est pas un mythe : c'est la manière dont nous vivons et nous évoluons depuis la nuit des temps. En effet, dans une communauté on trouve de la bienveillance, de l’empathie, des conseils, un cadre… tout ce qu’il faut pour se sentir aligné.e et équilibré.e. Et ainsi servir un objectif bien plus grand que soi :-)


Mais la communauté a aussi ses enjeux, comme toute chose de la vie, l'objectif n'est pas d'idéaliser bêtement ce modèle ! Nous vous invitons à découvrir ce superbe reportage "Vivre en communauté dans un Écovillage" et à y prendre ce qui fait du sens pour vous :



On ne pouvait pas terminer ce paragraphe sans parler de la puissance des communautés digitales : oui, le principe de la communauté s'applique partout, online et offline comme on dit. Les influenceurs en sont un parfait exemple : on suit des gens qui partagent des valeurs et des intérêts communs aux nôtres !


La communauté au service du développement durable


Des communautés, il y en a pour tous les goûts. Le principal, c'est de trouver la sienne. il y a autant de modèles de communautés qu'il y a d'êtres humains sur la planète : alors trouvez la vôtre et restez tolérant.e aux autres communautés;-)


Une communauté c'est par exemple un studio de yoga où l'on se sent bien, un café où l'on aime bien passer du temps et échanger avec les autres clients, une ville dans laquelle on aime vivre et retourner régulièrement parce que l'on tisse des liens avec les commerçants, des voisins que l'on aime retrouver régulièrement autour d'un apéro dînatoire, un groupe de course que l'on rejoint chaque semaine, une salle de sport...


Quelque soit votre profil et vos intentions, vous pouvez trouver une communauté de personnes qui vous correspond. Pour moi, le plus important est de rester ouvert.e sur le monde. Sans ça, on retombe dans les travers de nos sociétés modernes et on tombe dans ce que j'appelle "l'illusion de la communauté".


La communauté au service du développement durable

On vit en communauté, certes, mais entouré.e.s de personnes refermées sur elles-mêmes et du coup forcément biaisées. C'est le point de vigilance à garder à l'esprit lorsque l'on cherche à créer ou rejoindre une communauté : restez connecté.e au monde qui vous entoure et échangez avec des humains ayant un point de vue complètement différent du vôtre : vous pourriez être surpris de l'impact que nos différences ont sur nos chemins respectifs.


Le fait de trouver sa communauté est un grand service que l'on rend à notre humanité et une action clé à mettre en place au service du développement durable.


Lorsque l'on trouve sa communauté, on est plus heureux car on a d'autres humains avec qui partager nos intentions et préoccupations. De ce fait, on se tourne beaucoup moins vers la consommation de masse, la malbouffe, l'alcool ou les médicaments qui existent en réalité pour étouffer nos angoisses. On adopte naturellement des comportements beaucoup plus durables.

On prend naturellement conscience, petit à petit, de notre appartenance à un espace beaucoup plus grand que nous dont nous ne connaissons en réalité pas grand chose. On se rend compte que nos choix et nos actions ont des conséquences, généralement beaucoup plus rapides que ce que l'on pense. La vie en communauté ouverte sur le monde nous rend honnête : honnête vis-à-vis de nous-mêmes, de nos besoins et de nos peurs. Mais également honnête vis-à-vis des autres et par extension de notre humanité et de notre planète. Vous vous rappelez du concept d'écologie intégrale dont je vous parlais il y a quelques temps ?


La communauté des entreprises B Corp


Vous l'aurez compris, ce n'est pas pour rien que l'on parle de communauté des entreprises B Corp ou de communauté des entreprises à mission. Il s'agit de communautés qui fonctionnent au service d'objectifs communs et qui ont réellement le pouvoir de redéfinir notre système.


Ainsi, la communauté des entreprises B Corp se définit comme "the nonprofit network transforming the global economy to benefit all people, communities, and the planet.We won't stop until all business is a force for good."



Quant à la communauté des entreprises à mission, elle agit pour enrichir et faire connaître le modèle de la société à mission, en France et en Europe, car elle est convaincue que ce modèle est celui qui libère les capacités d'innovation de l'entreprise et permet une contribution active au bien commun.


--------------------------------------------------------------------------------------


Alors posez-vous des questions, trouvez votre communauté et changeons les choses ensemble ! Si vous ressentez le besoin d'être guidé dans votre processus de certification B Corp, prenons un moment pour échanger.




38 vues0 commentaire

コメント


bottom of page