Chief Impact Officer : profil et missions

Rappelez-vous il y a quelques années du Chief Digital Officer, alors en charge de guider les entreprises dans sa transformation digitale... Le Chief Impact Officer, c'est la même idée appliquée au développement durable : son rôle est de guider l'entreprise dans sa transition sociale et écologique.


Chief Impact Officer : guider la transition sociétale et écologique des entreprises

Actuellement, la préservation de l’environnement est au cœur de toutes les préoccupations. L’urgence liée au réchauffement climatique mais aussi l’importance de la transition énergétique ou encore la préservation de la biodiversité et des des ressources sont autant d’enjeux clés mondiaux.


L'ONU a d'ailleurs défini 17 objectifs clés du développement durable à atteindre collectivement d'ici 2030.


Selon une étude menée par Carbone 4, si tous les citoyens adoptaient les meilleures pratiques en terme d'éco-gestes, cela ne ferait que 25% du chemin de la trajectoire des 2 degrés de l'accord de Paris.


Les 75% restants sont à faire par les entreprises et les collectivités : cela en dit long sur la responsabilité de nos entreprises. Comme pour toute transition, il faut un guide, une personne qui soit capable de guider la transition en interne pour aider à construction la nouvelle colonne vertébrale de l'entreprise: le chief impact officer.


Chief Impact Officer : guider la transition écologique et sociale des entreprises


Le Chief Impact Officer - ou directeur du développement durable - est chargé de :

  • mobiliser les principales parties prenantes de l'entreprise autour des enjeux du développement durable

  • piloter les actions choisies et engagées par l’entreprise pour améliorer son impact sociétal et écologique

  • mesurer leurs effets dans le temps et valoriser l’image de l’entreprise

On parle ici d’une transition écologique, sociale et économique. Grâce au Chief Impact Officer, l’entreprise engage une démarche d’amélioration continue et de prévention. Elle devient responsable, raisonnant sur ces impacts sociétaux à court et long terme.


Le Chief Impact Officer devient très rapidement un pilier de l'entreprise. Son rôle ne se résume pas seulement à s’adapter aux obligations juridiques qui sont appliquées, il doit aussi et surtout convaincre le comité de direction d’investir dans le capital humain, de s’engager vis-à-vis des parties prenantes et d’agir en faveur de l’environnement.

C’est un manager transversal qui fonctionne pour et avec les parties prenantes, pour et avec les métiers de l’entreprise. Il revient donc au Chief Impact Officer d’aider la direction à définir et déployer une stratégie RSE dans tous les métiers de l’entreprise.



gif


Il doit convaincre des bénéfices de cette approche, apporter des preuves, des données factuelles. Il aborde la RSE à la fois sous l’angle de la maîtrise des risques, mais aussi de l’opportunité de faire évoluer l’offre de l’entreprise pour qu’elle réponde mieux aux attentes actuelles des clients.


Pour atteindre ses objectifs, le responsable du développement durable se sert d’outils de la RSE. Ces derniers permettent à l’entreprise de mieux quantifier leur rentabilité et leurs actions liées au développement durable. Le chief impact officer peut utiliser des outils tels que la matrice de matérialité, l’ACV ou Analyse de Cycle de Vie, le bilan carbone, les analyses de risques , les enquêtes auprès des parties intéressées, etc.


Il travaille en étroite collaboration avec la collectivité pour raisonner en terme d’économie circulaire. Pour répondre aux besoins et aux exigences des parties prenantes, le Chief Impact Officer doit communiquer avec ces dernières d’une manière responsable. La déclaration de performance extra-financière est indispensable pour le reporting des indicateurs RSE afin de les transmettre aux acteurs qui sont concernés par l’action, la décision ou le projet.


Le Chief Impact Officer met en place avec l'ensemble des parties prenantes des démarches visant à protéger l’environnement, à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à améliorer la qualité de vie des salariés, à produire et vendre plus responsable, à concevoir des produits et services plus respectueux de l’environnement et des hommes.

Le Chief Impact Officer développe une grande capacité d’analyse, de synthèse et d’évaluation : pour mettre en place un plan d'impact sociétal et écologique qui répond aux besoins de l’entreprise, il doit connaître parfaitement les activités de celle-ci, les parties prenantes, les risques, les impacts sociétaux liés aux activités de l’entreprise.


Il n’est pas toujours facile pour une entreprise de transiter vers cette nouvelle manière d'être. C'est d'ailleurs pour cela que le modèle d'entreprise à mission prend actuellement son envol, permettant aux entreprises de se donner un cap dans leur transformation.


Son challenge est de convaincre l’ensemble des managers de s’engager dans le projet durable. Pour ce faire, il doit faire preuve d’une pédagogie positive et démontrer les avantages offerts grâce à ces changements. Les nouvelles méthodes de management et d'engagement collaboratifs sont grandement plébiscitées par ces acteurs du changement en entreprise.


Vous l'aurez compris, le métier de Chief Impact Officer a de beaux jours devant lui sur les 10 prochaines années. Un rôle important qui demande de l'humilité et de l'audace : le directeur du développement durable ne doit pas hésiter à bousculer les manières de faire et de penser traditionnelles ;-)

9 vues0 commentaire